Préambule

Avant de prendre connaissance de la méthode qui vous garantira le succès, et pour mieux en comprendre toute la pertinence, nous vous recommandons vivement de consulter notre analyse comparative en cliquant sur le lien ci-dessous et de revenir ensuite sur cette page.

Comparatif : "Vendre avec et sans agence"

Les ingrédients de la recette gagnante

1) Choisir son camp

Illustration panneau avec plusieurs directions

Une seule option

Si vous êtes vraiment déterminé à vendre votre bien en direct, il est préférable de vous désengager de vos mandats en cours pour éviter toute interférence négative entre deux options qui diffèrent grandement quant à la manière de voir et aux intérêts en jeu de chacun. Si on n'est pas convaincu de cela, mieux vaut ne pas se lancer dans une démarche de vente directe, sous peine de probables déboires.
Un mandat de vente est valable trois mois et doit ête résilié par lettre recommandée quinze jours avant son échéance pour éviter son renouvellement par tacite reconduction, (sauf disposition particulière dûment mentionnée).

2) Obtenir les diagnostics obligatoires

Une priorité

Nous l'avons dit, il est impératif de mentionner le DPE dans vos annonces. C'est un facteur de décision important pour des candidats à l'achat ainsi qu'un élément à connaître pour une bonne estimation de votre bien. Alors autant en faire une priorité dans le déroulement du processus. Pour cela c'est tout simple : il suffit de solliciter un diagnostiqueur immobilier que vous aurez sélectionné après renseignements pris ou une approche qui vous aura mis en confiance. N'oubliez pas de négocier la gratuité d'éventuelles remises à jour qui pourraient s'avérer nécessaires pour les diagnostics les moins pérennes, (on ne sait jamais...).

3) Déterminer le juste prix

Illustration estimation de la valeur d'une maison

La bonne fourchette

Comme nous l'avons vu dans notre analyse précédente, ne pas afficher d'emblée un prix compatible avec le marché, c'est à dire le prix qu'un acheteur un tant soit peu éclairé est en mesure d'accepter ou au moins de négocier dans une certaine limite, c'est gâcher des acheteurs potentiels dès le départ et se tirer une balle dans le pied. Une perte de temps et de contacts intéressés qui chercheront leur bonheur ailleurs.

Les meilleurs outils en ligne

Meilleurs agents

Prenez le temps de bien remplir le document qui vous sera soumis. Mais attention tout de même au risque de "hameçonnage" : évitez de renseigner votre numéro de téléphone, surtout de votre portable, car ce site entretien des liens avec des "agences partenaires" qui ne manqueraient pas de vous solliciter. Si tel est le cas, ne cédez pas à leur alléchante panoplie d'arguments tout faits...

DRIMKI

Mêmes remarques et précautions à prendre qu'avec "Meilleurs Agents"

PAP.fr

Le service d'estimation de la plateforme de vente pour les particuliers : PAP.fr. Ici on ne risque pas d'être sollicité par une agence, mais par leurs services. Et ce n'est pas gênant d'y succomber si l'on s'en tient à leur formule de base, la seule digne d'intérêt selon nos tests et retours d'expériences, (les autres n'étant que miroirs aux alouettes)...

PATRIM

L'outil d'estimation du service des impôts, établi avec la base de données des notaires rassemblant toutes les transactions immobilières réalisées dans le secteur géographique qui concerne votre bien. Il est désormais accessible aux particuliers via leur espace personnel. Ceux qui n'en possèdent pas encore peuvent en créer un en suivant la procédure indiquée. Ici pas de risque de hameçonnage...

Immobilier Notaires

Le site des notaires pour obtenir un prix médian au m2 des ventes effectuées dans le secteur géographique qui vous concerne, ainsi que les prix maxi/mini, d'après leur banque de données. Cela peut être une source supplémentaire utile à prendre en compte.

4) Se procurer de bonnes photographies

Illustration appareil-photo de qualité

Une annonce attire ou rebute

Ce sont les photographies illustrant une annonce qui vont, soit :

  • susciter l'envie de l'internaute de cliquer sur l'annonce pour le faire aller plus loin dans la découverte et lui permettre d'évaluer la correspondance avec ses critères.
  • le faire fuir vers d'autres présentations plus attractives et plus explicites.

Les photographies professionnelles sont les seules qui vous assurent la première option. L'hésitation n'est donc pas de mise dans ce registre, surtout quand l'investissement à faire est insignifiant au vu des tarifs que nous pratiquons.

Un filtre très efficace

Présenter le bien que l'on propose de manière à ce que l'on voit bien de quoi il s'agit permet d'éviter les contacts et les visites non appropriés induisant perte de temps et d'énergie, et donc de réduire les risques de découragement...
Elles permettent de focaliser l'attention des acheteurs vraiment compatibles avec ce que vous proposez.

A consulter

Nous vous recommandons vivement de consulter notre rubrique expliquant l'importance de la photographie immobilière professionnelle et les avantages énormes qu'elle apporte, statistiques à l'appui en cliquant sur le lien ci-dessous...

L'impact des photographies

5) Les sites d'annonces sur lesquels figurer

Illustration diffusion d'annonces sur internet

Là nous touchons encore un point fondamental pour la vente de biens immobiliers, (du bien atypique au bien de haut de gamme ou de prestige), dont l'importance est souvent sous-estimée par le particulier vendeur, ce qui en fait une cause supplémentaire de mauvais résultats qu'il est impératif d'éviter en faisant les bons choix...

Biens relativement basiques

Nous entendons par là des biens qui ne sont pas vraiment spécifiques, et dont la valeur n'exède pas 250/300 K€.

Le bon coin

Sans conteste le meilleur choix est Le Bon Coin, avec les options : 7 photos supplémentaires (10 photos au total) et remise en avant chaque semaine : trois photos seulement ce n'est pas le pied, et sans remise en avant votre annonce sera très vite noyée dans la masse.
Coût : 35,00 € pour deux mois de parution.

PAP

Si vous n'avez pas abouti à du concret au bout de 3 ou 4 mois, vous pouvez alterner avec le site PAP.fr en prenant leur formule basique, la seule qui soit digne d'intérêt, (tests à l'appui les autres sont trop chères pour des prestations pas vraiment effectives...). Coût : 49,00 € pour un mois de parution, avec 12 photos. Formule à 180,00 € pour six mois. Intéressant aussi : possibilité d'ajouter une vidéo. Option "remontée régulière en tête de liste" : recommandée

Vous pouvez alterner une parution sur ces deux sites jusqu'à la vente effective qui devrait finir par se faire si vous avez tenu compte de nos conseils, ou bien publier en simultané sur les deux, ce qui offre bien entendu plus de chances d'aboutir rapidement...

ParuVendu

Un autre site adapté à cette catégorie, gratuit celui-ci et bénéficiant d'une certaine audience dont il n'y a aucune raison de se priver : ParuVendu.fr. (Plus on est visible sur Internet, plus on a de chances de toucher le bon contact...).

Biens supérieurs à 300/350 K€

Pour cette catégorie il est toujours pertinent de figurer sur Le Bon Coin avec les options indiquées précédemment, et sur PAP.fr, (en alternance c'est suffisant), ainsi que sur Paru-Vendu. Illustration liste sites recommandésMais il serait dommage de vous priver d'une audience plus spécifique, celle qui a tendance à dédaigner un peu ces sites au profit d'autres plus sélectifs. Notre quête permanente des sites complémentaires (accessibles aux particuliers) les plus efficaces dans cette catégorie d'après les retours d'utilisateurs les ayant expérimentés nous permet de mettre cette liste à votre disposition.

Biens supérieurs à 500/600 K€

A ce niveau de prix il peut être préjudiciable de se contenter de figurer sur des sites comme Le bon coin ou PAP, ou encore Paru-Vendu. Là encore la fourniture de notre liste des autres sites complémentaires les plus adaptés sera d'une grande utilité.

Biens de prestige et d'exception

Pour cette catégorie de biens, seuls les sites spécifiques fréquentés par les acheteurs en quête de biens de haut de gamme sont à même de générer des contacts fiables. Nous fournissons la liste de ceux, (peu nombreux mais c'est en train de bouger...), qui sont accessibles aux particuliers.

Biens commerciaux

Nous l'avons vu : pour les biens commerciaux et affaires à reprendre : CHR ou tout bien immobilier pouvant être exploité (commes les maisons d'hôtes ou autres hébergements de loisirs), les sites conventionnels ne sont pas très efficients, hormis Le Bon Coin rubrique "Commerces". Là encore nous tenons à votre disposition les adresses des sites d'annonces les plus adaptés pour chaque catégorie spécifique de biens commerciaux.

La conclusion

La marche à suivre que nous préconisons pour la vente entre particuliers, s'appuyant sur des réussites et des échecs probants, continue de faire la preuve de sa pertinence avec les dernières ventes réalisées par ceux qui l'ont appliquée dans toute sa simplicité, mais aussi dans toute sa rigueur (nous pouvons vous en donner les références).
Ceux qui ont de bonnes raisons pour décider de recourir aux services d'un intermédiaire verront le destin de leur vente tributaire du choix qu'ils feront de celui-ci, auquel ils accorderont de préférence un mandat exclusif, (au pire un mandat semi-exclusif s'ils veulent se garder la possibilité d'une vente directe).
Au regard du préjudice qu'ils subiraient avec un mauvais choix, avant de s'engager avec quelqu'un étiqueté "professionnel", il leur faut demander les antécédents des ventes (= mandats honorés) sur les deux dernières années, pour des biens de niveau et de type relativement similaires au leur, références vérifiables à l'appui, (et ne pas s'en laisser pas conter...).

Revenir en début de page

Le pack Essentiel